1. Gare de Bad Wimpfen

La seule gare de style néogothique dans le Sud de l´Allemagne. Construite en 1868 dans le cadre de l´élargissement de la ligne ferroviaire Heidelberg-Sinsheim-Heilbronn.

2. Hohenstaufentor

Das Schwibbogentor in Bad Wimpfen ist der südliche Zugang zur historischen Kaiserpfalz

("SchwibbogenTor"): Porte des Hohenstaufen (famillle noble souabe dont sont issus les Empereurs Barberousse et Frédérique II). La voûte, entrée sud de l'enceinte impériale.

3. Schwibbogengasse 5

Bad Wimpfen Romanisches Wohnhaus

Au n° 5 de la ruelle de la voûte, « Schwibbogengasse» se trouve une maison à colombages du XVIe siècle, des inscriptions en hébreux (1580) portant, ancienne salle de prière de la communauté juive.

4. Tour Rouge

La Rote Turm (Tour Rouge) était le donjon situé à l’extrémité de l’enceinte impériale des Hohenstaufer, bâti vers 1200. Elle fut l’ultime refuge de l’Empereur, possédant un aménagement intérieur très avancé pour l’époque (cheminée romane, lieux d’aisance).

A coté se trouve la Tourelle de Nuremberg, en souvenir de l’aide apportée par la ville impériale de Nuremberg à la fin de la guerre de 30 ans.

5. La Chapelle Palatine

  • Kirchenhistorisches Museum in der Pfalzkapelle in Bad Wimpfen

La Chapelle Palatine de l’enceinte impériale, construite vers l'an 1200, avec une tribune réservée à l’empereur, reliée au Palais, fut dédiée à St Nicolas. En 1837, elle fut transformée en ferme avec granges et étables, puis fut remise à état initial en 1908. Aujourd’hui, elle abrite le Musée de l’histoire des églises de la ville, avec des objets provenant des monastères et des églises de Bad Wimpfen.

6. Les Arcatures du Palais des Staufer

Les Arcatures du Palais des Staufer, construites vers l'an 1200, abritaient la salle d’honneur de l’enceinte impériale. Les colonnettes sont sculptées différemment et sont considérées comme l’un des meilleurs exemples de l’architecture romane.

7. La Maison de Pierres

  • Am eingang vom Steinhaus in Bad Wimpfen mit dem Blauen Turm im Hintergrund

La Steinhaus (Maison de Pierres) construite vers l'an 1200, a dû être la maison réservée aux femmes (Kemenate). Elle est considérée comme la plus grande maison d’habitation de style roman en Allemagne, avec ses pignons à échelons flamboyant et ses fenêtres divisées en sept parties. On découvre au premier étage des peintures murales datant du Moyen Age et de l’époque gothique. Aujourd’hui cette maison abrite le Musée de l’Histoire de la ville de Bad Wimpfen.

8. Maison du Maire Elsässer

Obere Turmgasse 1 - ruelle haute de la tour n. 1: maison du Maire Elsässer. Construction à colombages remarquables (XVIe siècle) avec encorbellement de style baroque (1717). En 1983, les fondations d'un troisième donjon ont été découvertes dans le jardin.

9. Tour Bleue

  • Bei einem Besuch bei der Tuermerin auf dem Blauen Turm kann man die Aussicht auf das Neckartal geniessen

Symbole de Bad Wimpfen. Donjon bati vers l'an 1200 à l´extrémité occidentale de l´enceinte. Elle a servi jusqu´au XIXe siècle de tour de guet et préserve certainement la plus ancienne tradition ininterrompue de gardien de tour. Vue admirable sur la vieille ville et sur la vallée du Neckar.

10. Mairie

  • Das Rathaus von Bad Wimpfen am Marktplatz liegt zentral inmiten historischer Fachwerkhäuser in der Altstadt
  • Das Rathaus von Bad Wimpfen am Marktplatz liegt zentral inmiten historischer Fachwerkhäuser in der Altstadt

Batisse de style classique construite en 1839 à l´emplacement de l´ancienne mairie à colombages et perron datant du Moyen-Age. Autrefois siège du Conseil de la ville impériale et du Tribunal.

11. Wormser Hof

Bad Wimpfen Wormser Hof

Hôtel de Worms. Résidence du représentant de l´évêque de Worms. Facade nord de style roman (XIIe), facade sur la cour intérieure du XVIe. A l´ouest du Wormser Hof se trouve la grange aux dîmes, dans laquelle un dixième de la récolte en céréales et en fruits était entreposé.

12. L’église protestante

L’église protestante de la ville fut édifiée entre le 13ème et le 16ème siècle, comme église paroissiale sur une église construite avant l’époque des Staufer. La décoration intérieure comporte notamment des autels, retables datant du Moyen Age, peintures murales, confessionnal luthérien et une Vierge sculptée du 15ème siècle.

Horaires dóuverutre:

Avril - Octobre

Vendr., Sa., Di. 10 - 12 h & 14 - 17 h

13. Calvaire du Maître sculpteur Backoffen de Mayence

Kreuzigungsgruppe des Mainzer Bildhauers Hans Backoffen

Calvaire du Maître sculpteur Backoffen de Mayence (vers 1515):

Tombeau du maire Koberer.

former mayor, Koberer.

14. La maison « fer à repasser »

Dans la Badgasse 10 (Ruelle des Bains 10) se trouve la maison « fer à repasser » à colombages, la plus étroite de la ville.

15. Badgasse 8

In der Badgasse 8 in Bad Wimpfen befindet sich ein bekanntes Fachwerkhaus auch das Schmuckkästchen genannt

Dans la Badgasse 8, vous trouverez une maison à colombages de style franconien du 16ème siècle

16. La Fontaine de l’aigle

La Fontaine de l’aigle, avec l’emblème de la ville.

17. L’ancien hospice civil

L’ancien hospice civil est une maison en pierres de la première moitié du 13ème siècle, avec des bâtiments à colombages datant du 15ème siècle. Il fut fondé en 1230 par l’Ordre du Saint-Esprit. A la fin du 15ème siècle eut lieu une séparation, en une partie civile et une partie religieuse.

Aujourd’hui, il abrite le Musée de la ville impériale de Bad Wimpfen ; au rez-de-chaussée se trouve le service culturel de la ville et la galerie.

18. La „Maison Géante"

Dans la Langgasse 15 (ruelle longue) se trouve la „Maison Géante", qui est une transition entre les colombages du style alémaniques et ceux de style franconien.

19. L’église paroissiale catholique de la Ste Croix

  • Blick auf die katholische Dominikanerkirche Bad Wimpfen am Berg
  • Die Ansicht der Orgel in der katholischen Kirche in Bad Wimpfen

L’église paroissiale catholique de la Ste Croix (ancienne église dominicaine). Le monastère dominicain fut fondé en 1269, l’église gothique en 1300 et les transformations de style baroques furent effectuées plus tard en 1713. Après la sécularisation en 1818, le monastère fut dissout. Il est un lieu de pèlerinage important et comporte de nombreuses reliques de la Ste Croix. A l’intérieur, vous pouvez admirer la frise des blasons des bienfaiteurs, les tombeaux de Hengelhard Von Weinsberg et de Anna Von Ehrenberg (15ème siècle), un calvaire de style post-gothique, ainsi que l’orgue de Maître Ehrlich. L’ensemble des bâtiments du monastère, ainsi que le cloître, abritent le lycée de Hohenstaufe.

20. Bastion

Bastion - rotonde d´artillerie du XVIe siècle qui aurait été dessinée par Albrecht Dürer.

21. Fossés de la ville

  • Der Stadtgraben mit Zwinger und See bietet sich als kleine Ruhepause beim Stadtrundgang an

Fossés de la ville avec tour fortifiée et bassin (ancien bassin de la bière, devenu bassin des bouleaux).

22. La Fontaine du Lion

  • Der Löwenbrunnen in Bad Wimpfen aus dem 16. Jahrhundert zeigt den Löwen mit dem Stadtwappen

La Fontaine du Lion, datant du 16ème siècle, montre le blason et l’aigle de la ville.

23. Marktplatz 6

Sur la Place du marché, au n°6, se trouve une des plus anciennes maisons du Baden Württemberg. Elle fut construite pendant la deuxième moitié du 13ème siècle et est de style roman.

24. L’église de la Congrégation des Chevaliers

L’église de la Congrégation des Chevaliers est un édifice datant du 10ème siècle (façade occidentale romane), mais aussi du 13ème siècle (nef et choeurs gothiques). Les moines bénédictins de Grüssau y résident depuis 1947.

25. L’église de Cornélie

L’église de Cornélie se trouve à l’extérieur des murs de la ville dans la vallée. Cet édifice date de 1476 ; à l’intérieur on peut y voir de remarquables peintures murales du 15ème siècle

26. Wimpfen dans la vallée

Ritterstiftskirche St. Peter und Kloster Bad Wimpfen im Tal

Wimpfen dans la vallée est la plus ancienne partie de la ville. Sur les restes d’un ancien château romain s’est développée ici, entre le 1er et le 2ème siècle, une des villes romaines les plus importantes de la région, qui fut beaucoup plus grande que la ville dans la vallée d’aujourd’hui.